En 2021, osez aller à la rencontre de femmes sans enfant,tout comme vous!

Meet up est le plus grand réseau social à travers le monde permettant d’organiser des rencontres et des activités.

Comme une des grandes missions de « Femme sans enfant  » est de rallier à travers le monde les femmes sans enfant par circonstances de la vie ou par choix , Meet up s’avère être un outil puissant pour plusieurs raisons:

1- Il permet de regrouper des femmes sans enfant à travers monde pour organiser des activités qui leur ressemblent et ainsi échanger sur des réalités similaires.

2- On peut y voir rapidement toutes les activités organisées par « Femme sans enfant » en quelques coups de souris.

3- Il est possible de s’inscrire aux activités de « Femme sans enfant » et même d’organiser des événements soi-même, après avoir joint le groupe.

Joignez le groupe au Canada créé en 2014: déjà 446 membres!

Joignez le groupe en France, créé en 2015: déjà 445 membres!

Joignez le nouveau groupe en Suisse, créé en 2021!

 

Vous avez envie de lancer un groupe dans votre ville? Contactez-moi sans tarder.

J’ai si hâte de vous rencontrer en 2021 car seule, on va plus vite mais ensemble, on va plus loin!

Catherine-Emmanuelle

*** Notez que des coûts de seulement 5$ par activité à Montréal et 3 euros par activités en France et en Suisse sont chargés pour permettre couvrir les frais de plate-forme Meetup et organiser des activités futures. 

 

 

(Visited 145 times, 1 visits today)

55 Comments

  1. SAND 2015/06/05 at 4:07

    Bonjour
    Je suis une femme française, mariée de 43 ans. Une femme qui n’aura jamais la chance d’avoir un enfant. Depuis l’age de 38 ans, j’ai effectué tous les traitements inamaginables pour tomber enceinte mais, malheureusement, la vie en n’a décidé autrement ! Aujourd’hui, j’ai appris à faire le deuil de devenir « une maman ». Mais, je sais maintenant qu’il est possible de donner de l’amour à un enfant sans avoir forcément de lien de parenté ou de sang. C’est mon leitmotiv de tous les instants. Donner de l’amour et si possible, en recevoir….Plein de bisous. SAND

    Reply
    1. Melia 2020/10/08 at 2:26

      Salut contacter moi je vais vous aide

      Reply
  2. géraldine 2016/01/22 at 3:51

    Bonjour et merci pour le lien vers « meet up ».
    Je suis une femme de 40 ans, stérile, étant passé par tout ce que j’ai pu supporter.Depuis 2 ans, plus aucune démarche médicale n’est envisagée, nous sommes arrivés au bout de notre chemin. Avec mon mari, nous commençons même à bien apprécier la vie sans enfant, même si non choisie au départ.
    J’aimerais beaucoup aller à la rencontre d’autres femmes sans enfants mais comment faire quand on ne vit pas à Paris mais en province? Existe-t-il d’autres moyens de contact?
    Merci pour votre blog

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2016/02/09 at 11:34

      Bonjour Géraldine,

      Merci pour vos commentaires positifs face au blogue.C’est très apprécié. Je vous invite à vous référer également à l’Association BAMP qui organise des activités et rencontres en France également.

      En espérant que ceci réponde à votre demande. 😉

      À bientôt!

      Catherine-Emmanuelle xo

      Reply
  3. Nathalie Brûlé 2017/10/13 at 12:26

    i am 50 years old without children

    Reply
  4. TANO 2017/10/20 at 1:20

    Je suis Une jeune femme de 32 ans et le médecin vient de m’annoncer que je ne pourrai pas avoir d’enfant.
    Je suis vraiment très très triste.
    Et j’ai aussi peur pour l’avenir sans enfants. J’adore les enfants et l’homme avec qui je vis aussi aime les enfants.
    J’ai peur de notre futur de couple.
    J’aimerai entrer en contact avec ceux qui sont passés par là.

    Reply
    1. La mangue 2019/09/03 at 7:15

      Bonjour, ç pas un peut dur sa pour vous il pas beaucoup progres de cauter la dans la recherche

      Reply
  5. Gladys 2017/11/11 at 11:28

    Bonjour Catherine,
    Je m’appelle Gladys, j’ai 41 ans et je suis une femme célibataire sans enfant à cause des circonstances de la vie.
    Je viens de lire l’article « Faire le deuil de la maternité » du blog maman pour la vie et tout comme Cynthia, j’ai décidé de prendre du recul avec ma famille. J’aurai voulu en faire de même avec mes collègues toutes mamans et mariées, mais sacrifier ce qu’il me reste n’est sans doute pas la meilleure solution! C’est pourquoi je pense que rencontrer d’autres femmes avec qui échanger et partager des moments autour de bon chocolat chaud me ferais le plus grand bien.
    J’espère être des vôtres le 02 décembre prochain, je viens de renseigner le formulaire meetup.
    Votre blog est une bulle de réconfort, merci 🙂
    A bientôt.
    Gladys

    Reply
  6. ZACCARDI 2018/01/09 at 9:37

    Bonjour,

    Je m’appelle Rosa, j’ai 49 ans, 50 en mai prochain.

    Je suis malheureuse d’être sans enfant et n’arrive pas à faire mon deuil.

    J’aimerais échanger, voir connaître des femmes dans mon cas.

    Je suis en Province, en Bourgogne exactement.

    Merci à vous toutes..

    Reply
    1. Marie 2018/03/05 at 6:29

      Bonjour Rosa.
      Pensées et amitiés.

      Reply
    2. Domdom 2020/08/22 at 9:29

      Bonjour Rosa, je suis comme vous, très triste de ne pas avoir d’enfant.
      Jespere que votre deuil se transforme et abouti.

      Reply
    3. isabelle 2021/05/14 at 9:33

      bonjour,
      je suis dans la même souffrance. pas d’enfant et de connaître des femmes dans mon cas.

      Reply
      1. Jessica 2021/05/28 at 12:02

        Bonjour,

        Je m’appelle Jessica, je vais avoir 40 ans cette année et je n’ai pas d’enfants. J’ai eu des soucis de santé et pris des kilos. je me suis renfermée.
        J’ai dû mal à faire le deuil de ne pas avoir d’enfants. ça me pèse beaucoup.
        Je reste positive, souriante mais au fond de moi, je suis malheureuse.
        J’aimerais connaitre des personnes dans la même situation.

        Reply
  7. Marie 2018/03/05 at 6:25

    Bonjour,
    Pour ma part J’ai 49 ans et bientôt 50 ans en juillet 2018. Les aléas de la vie ont fait qu’avec mon homme nous n’aurons jamais d’enfant (biologique). Depuis presque 20 ans que nous sommes ensemble et heureux, tout le monde a eu des enfants. Bizarre : des jeunes que J’ai connus enfants en ont eus également. La douleur pour ma part vient plus du regard des autres que de mon propre manque de maternité. J’ai décidé de ne plus souffrir en silence et c’est pourquoi je me joins à vous. Pour me sentir moins seule car je me sens très isolée. Merci à celles ou ceux qui m’auront lue.
    Je vous embrasse.
    M… du Sud de la France

    Reply
    1. Babou 2018/03/25 at 5:12

      Tous ces témoignages ressemblent tellement à ce que je ressens : pas d’enfant quelle tragédie. Et cette tragédie que l’on vit, il ne faut pas la montrer’ pas en parler, cela dérange. Quelle est la première question que l’on nous pose lorsque l’on fait la connaissance de quelqu’un : « vous avez des enfants « ? De quoi parlent deux femmes qui se rencontrent ? de leurs enfants …. et si vous êtes au milieu, vous écoutez, vous êtes l’intrue.
      Je suis moi aussi dans le sud de la France et je recherche des personnes sans enfant pour discussions’ sorties partages…

      Reply
  8. Marilyn 2018/03/08 at 10:29

    Bonjour, je m’appelle Marilyn et c’est la première fois que je me livre sur le sujet mais je pense que c’est un bon début pour commencer à faire le deuil de ne pas avoir d’enfants. Cela fait plus de 5 ans que nous essayons d’en avoir, aujourd’hui nous avons décidé d’arrêter les traitements car j’en ai marre. En parallèle nous avons voulu adopter, après divers entretiens, on nous a refusé l’agrément sur le fait « qu’ils ont peur de la place de l’enfant dans notre couple ». Qu’est ce que ça veut dire exactement, j’en ai aucune idée, toujours est il qu’on nous refuse l’adoption mais également on nous refuse l’enfant naturel. Alors j’ai envie de dire M****, j’ai envie d’avancer, j’ai envie d’être heureuse, j’ai envie qu’on arrête de nous juger sur le fait qu’on ait pas d’enfants. Et je suis persuadée que je peux m’en sortir. Alors merci à ce blog qui fait du bien, à ces gens qui ne nous jugent pas et à ces gens qui font changer les choses.

    Reply
  9. Tennah 2018/03/12 at 5:36

    Bonjour je suis une femme sans enfants j’ai bientôt 47ans au début je voulais avoir des enfants mais après une fausse couche ,les années passent toute à changer en faite quand je voit tous ses personnes âgées qui sont dans les maisons de retraite la plupart sont totalement oubliées !par leurs propres enfants ,d’autres maltraités..puis d’autre part il ya meme Des enfants devenus adultes qui sont traumatisée..avoir
    un enfant c’est une très grande responsabilité c’est des inquiétudes interminable..j’ai
    pas d’enfants par choix mais tant mieux au moins ce qui est sûr c’est je ne vais pas faire des victimes dans cette vie .

    Reply
  10. Bonnet 2018/06/03 at 6:02

    Bonjour ici

    Reply
  11. Mary 2019/04/02 at 9:07

    J’ai 44 ans,ma vie est d’une tristesse que vous ne pouvez imaginer.
    Je n’ai jamais pu trouver l’amour et à cause d’un utérus fibromateux, je suis incapable de tomber enceinte.
    Je souffre atrocement. Ma vie est un immense vide et mon existence se résume à une succession d’échecs.
    À 44 ans, je sais qu’il n’y a plus d’espoir pour moi ici bas. Je suis très malheureuse car je n’arrive pas à faire le deuil de cette vie gâchée.
    La solitude et la tristesse me rongent.

    Reply
    1. Soso 2020/08/02 at 1:20

      Coucou mary ton commentaire ma toucher ta face wook?

      Reply
  12. Bernier 2019/06/03 at 5:50

    I would like To create a meetup in Toulouse. Childless woman 46 years old still suffuring due To racism against women who are not mother. Did lots of good therapy to be a happy childless woman.

    Reply
  13. Chris 2019/06/06 at 5:14

    J’ai 44 ans et n’ai pas eu d’enfant(s). Ce n’est pas vraiment un choix juste que j’ai fait une concession. Les détails seraient trop longs à écrire ici. Je souhaite correspondre avec des femmes qui comme moi ont fait cette concession. Pouvoir partager me ferait le plus grand bien. Alors si ne serait-ce qu’une seule se reconnaisse et décide d’échanger …

    Reply
    1. isa 2020/02/01 at 1:48

      bonjour,

      je me reconnait envers tes mots.
      j’ai 53 ans en couple. je ne suis pas du genre à me dévoiler. je garde tout pour moi,
      surtout avec des personnes qui sont mariés et ont des enfants. là peut-être sachant que je discuterais avec quelqu,un qui est dans mon cas.
      je voudrais un contact pas virtuel par la suite mais un contact en personne. (si possible…..)

      Reply
      1. furet 2020/09/03 at 2:26

        bonjour,

        moi aussi je me reconnait envers tes mots car je gardes tout pour moi.

        c’est la première fois que j’écris et sur ce site.
        je suis pas mariée mais concubin depuis des années et pas d’enfants. j’ai 53 ans et je veux parlez avec des personnes non virtuel et faire connaissance.

        Reply
    2. adriane 2021/02/17 at 9:04

      Bonjour , pourrait-on discuter de cette notion de concession ? Qui me concerne aussi . Merci

      Reply
  14. Cath 2019/07/20 at 2:52

    Bonjour à tous,

    J’ai 43 ans et après plusieurs inséminations et 1 fausse couche, je sais aujourd’hui que je dois dire adieu au fait d’être mère..j’ai beaucoup de peine pour moi mais aussi pour mon conjoint que je prive de ce bonheur.
    J’essaye de trouver des réseaux de femmes dans mon cas pour échanger car j’ai besoin d’en parler mais malheureusement il n’y a pas encore beaucoup de structures en province notamment dans l’est..
    Si vous êtes une femme comme moi, j’aimerais beaucoup que vous preniez contact avec moi. J’aimerais avoir des amis couples sans enfants avec qui l’on pourrait partager des moments, des activités.
    Merci, bon courage à toutes.
    Cath

    Reply
    1. isa 2021/05/14 at 11:04

      bonjour, c’est la première fois que viens sur ce site. en lisant ton message, je suis de l’est département 51 et je recherche des couples sans enfants qui ne peuvent pas en avoir. j’ai 54 ans et je l’ai privé de ce bonheur. avoir un contact non virtuel par la suite serait le bien venu.

      Reply
  15. Natacha 2019/09/25 at 10:01

    Bonjour,

    J’ai 41 ans et deux fausses couches derrière moi. Pour l’instant, je ne peux pas imaginer comment je vais faire pour faire le deuil de la maternité.

    Ma tristesse m’a malgré moi éloignée de tout le monde. Je suis isolée et je n’ai personne avec qui en parler.

    J’ai peur de sombrer totalement….

    Reply
  16. Cécilia 2019/11/11 at 11:41

    Bonjour,

    Je suis ravie de découvrir ce site où femmes et hommes sans enfants peuvent s’exprimer et « avancer » dans la construction d’une existence sans enfants…Merci Catherine pour cette belle initiative…Les articles, les témoignages,les propositions de rencontres sont comme des « jalons » nous permettant de faire ce deuil si difficile d’une vie sans enfants, surtout dans notre société où la maternité, la famille sont « sur-idéalisées », une société, une « mentalité » qui tend à exclure de la « norme » les femmes et les hommes sans enfants, qu’ils soient célibataires ou en couple. J’ai 47 ans et une « histoire » particulière comme tout à chacun qui fait que je n’ai eu que très tardivement le désir d’avoir un enfant. Je me suis « battue » pour que ce désir aboutisse, ce désir qui nous a pris en « otage » avec mon conjoint…Vivre sans enfants est un vrai défit: il nous faut la force de « supporter » un quotidien où toutes les conversations, les rencontres, les échanges « tournent » presque toujours autour de la famille, des enfants, supporter cette « solitude » de la Fêtes des Mères, de Noël, les réflexions déplacées, les jugements de toute sorte…Vos témoignages me « touchent » beaucoup et je me sens moins seule: c’est essentiel de « parler », de mettre des mots sur nos « maux » et de partager nos ressentis…Nous n’avons pas d’autres choix que d' »accepter » cette réalité même si elle nous fait souffrir , cette souffrance doit nous « élever » et nous pousser à inventer/ré-inventer la vie, il nous faut du courage pour accepter ce sur quoi nous n’avons pas de pouvoir…Accepter la réalité: ne pas dire « c’est bien, c’est mal » mais juste « c’est là », c’est ma vie: je connais les causes de ma situation, de ma souffrance, je m’efforçe tant bien que mal d’assumer les conséquences. Si je peux vous conseiller: l’acceptation sans action n’est que résignation, agir sans accepter la réalité est de l’ordre de la pulsion. J’accueille aujourd’hui ma réalité, la réalité de ce monde même si elle est « rugueuse »…Témoigner ici c’est « agir » pour faciliter l’acceptation, favoriser le passage à autre chose, changer, trouver en soi et autour de soi les ressources pour être « féconde » autrement…créer la vie « autrement »…Ma devise est une citation de Marc Aurèle: « Que la Force me soit donner de supporter ce qui ne peut être changé, le Courage de changer ce qui peut être changé mais aussi la Sagesse de distinguer l’un de l’autre »..la souffrance vient souvent du fait que nous résistons à la Réalité, que nous lui disons non, que nous « cristallisons » autour d’elle…Porter votre attention en vous, autour de vous, faites un choix: je sombre, je continue de souffrir, parfois nous ne pouvons pas faire autrement…il faut du temps et de l’action pour en sortir…ou je choisis la Vie…l’important finalement n’est pas tant ce qui nous arrive aussi douloureuse soit la situation mais ce que nous allons en faire, notre « perception » souvent rend la réalité encore plus insupportable qu’elle ne l’est déjà…Porter son attention sur ce qui « va’ et non sur ce qui va mal…Je me pose souvent la question: tu souffres, tu « fabriques » dans ta tête de la « mort » c’est à dire de la noirceur,du regret, des ruminations négatives ou choisis tu la Vie ? Quel sens donner à la vie ? la Vie a-t-elle seulement un « sens » ? oui, celui que je choisis de lui donner..la vie est faite de multiples expériences et il en est certaines que nous ne vivrons jamais, c’est ainsi, c’est « là »…Je souhaiterai échanger avec vous: femmes et hommes sans enfants…J’habite dans l’Ain proche de la Savoie/ Haute Savoie et de l’Isère, nous pourrions nous rencontrer pour celles et ceux qui ne sont pas « loins »…Aidons nous à « créer » une autre Vie, exprimons nos souffrances et tentons, pour ceux qui en ont aujourd’hui l’envie et la force, de trouver des solutions afin d’être tout simplement heureux même sans enfants…Faisons plus ample « connaissance » 🙂 Mon mail: pleineconscience01@gmail.com…J’ai hâte de vous lire…Belle soirée à vous, Cécilia

    Reply
  17. Cath 2020/02/17 at 9:54

    Bonjour,

    J’ai 44 ans et je n’ai pas eu d’enfants. Plus jeune c’était un de mes projets mais la vie en a décidé autrement. J’aurai bien voulu rencontrer un homme avec qui faire ce projet mais malheureusement ce n’est pas arrivé. J’avais pensé à la pma et à l’adoption, mais c’était beaucoup trop contraignant financièrement. J’en ai beaucoup souffert, et parfois j’en souffre encore quand je vois des femmes avec leurs enfants dans la rue, je me dis souvent ça aurait pu être moi mais c’est comme ça. Alors j’essaie de relativiser, j’essaie de m’épanouir dans d’autres domaines de ma vie, le bénévolat par exemple. Mais il me manquera toujours un petit quelque chose dans la vie. Aujourd’hui je me dis faut avancer, la vie a fait que je n’en ai pas eu, il faut l’accepter c’est comme ça.
    Dommage qu’il n’existe pas de groupe à Lyon pour pouvoir se rencontrer entre FSE.

    Reply
  18. Noée 2020/05/02 at 5:47

    Bonjour,

    J’avais déjà découvert ce blog et y avais laissé un commentaire, il y a peut-être 2 ou 3 ans.

    Pour me présenter de nouveau, je suis une femme de 42 ans, de nationalité Française, résidant en région parisienne, célibataire et sans enfant, par circonstance. Disons que ça ne s’est pas fait. Je n’ai pas rencontré la bonne personne. Et ça fait déjà plusieurs années que j’ai entamé un travail de deuil.
    Actuellement, mon travail en accompagnement psychologique, qui se faisait dans une association qui aide les gens en situation d’isolement social s’est suspendu à cause du confinement. Parallèlement, je suis atteinte d’une maladie auto-immune chronique qui peut à certaines périodes entraîner un lourd handicap, mais qui se résorbe avec un traitement et ne m’empêchait pas d’avoir des enfants. Et en ce moment, tout va heureusement pour le mieux au niveau de ma santé qui est maîtrisée.

    Bref, tout d’abord, je veux déjà saluer la démarche de ce blog, car elle se veut constructive et permet aussi aux femmes concernées par l’impossibilité de procréer de se sentir moins seules et écoutées, sans être jugées.

    Pourquoi je dis ça ? Parce qu’en France, d’une manière générale, la Société a du mal à accepter les célibataires, le couple étant le modèle dominant.
    Bon, mais je ne vais pas rentrer dans ce détail, car cette question de l’impossibilité de procréer concerne aussi des couples.

    Je veux aussi en venir aux attaques que subissent les femmes qui n’ont pas d’enfant, systématiquement renvoyées à leur situation, reléguées à un statut d’infériorité, on peut se demander si finalement le problème n’est pas tant leur situation en tant que telle, mais plutôt les autres qui ne l’acceptent pas.
    Alors, on subit tout un tas d’attaques en tout genres, quand notre situation n’attise pas les fantasmes les plus grotesques !

    Pour ma part, j’ai éveillé des soupçons d’une supposée homosexualité, ou de supposé autisme, juste parce que je suis seule et que je n’ai pas d’enfant ! Il n’y aurait eu, aux yeux de ces détracteurs, aucune autre explication ???

    Bref, tout a été fait pour créer autour de moi une situation où je devais me sentir anormale par rapport à ces femmes qui étaient mariées et mères, voire même à chercher à me faire culpabiliser de ne pas être comme elles de leur ressembler, alors que moi, je ne crois pas leur avoir manqué de respect ou avoir eu quelconques agissements déplaisants à leur encontre…

    Alors c’est vrai que parfois, ça me pourrit franchement la vie. J’en ai même pleuré tous les soirs après ma journée de travail.

    Et puis, avec du recul je finis par me dire que tout ça n’en vaut pas la peine, que ça n’est pas écrit sur mon front que je suis célibataire et sans enfant, que ça n’est pas là ma carte de visite, que je me fatigue d’être constamment renvoyée à mon état civil qui est comme assimilé à ma personne, à leurs yeux, que derrière tout ça, je suis une personne à part entière, qui pense, réfléchit, a une intelligence naturelle et humaine, des qualités, plein de choses à apporter aux autres.

    Et je vais vous dire que j’ai donc décidé de ne plus me laisser marcher dessus et de pousser mon coup de gueule le moment venu pour dire « STOP », parce qu’il y en a marre !
    Je ne sais pas si ça vous arrive, parfois et comment réagit votre entourage, mais je voulais faire part de mon expérience, car finalement ça en dit beaucoup sur les raisons de notre difficulté à faire notre deuil.

    Et du coup, je me suis aussi inscrite dans une démarche de lutte contre les discriminations, car je me documente aussi sur l’ampleur du phénomène, en France, de ces femmes sans enfants, attaquées, parfois tellement rejetées à cause de leur situation, qu’elles ne peuvent même plus avoir de vie sociale, ce qui est déjà mal aisé tant dans des milieux de forte concentration urbaine que ruraux.
    Et quand il y a en plus une situation de handicap/pathologie chronique, c’est bien évidemment un facteur aggravant.

    Pourtant, j’ai une certaine joie de vivre, je m’intéresse à plein de choses, j’ai des passions et me sens engagée dans des causes diverses.
    Après, il ne faut pas non plus tomber dans le sectarisme et se dire qu’il y a aussi parfois des gens compréhensifs chez les couples avec enfants. Mais c’est toujours pareil, il faut bien tomber. Et ça devient de plus en plus difficile.
    Voilà pour mon témoignage.

    Reply
    1. Mya 2020/07/04 at 9:13

      Bonjour Noee,
      Je viens de lire ton message et ça me touche vraiment. Je suis célibataire maintenant et sans enfant et j’ai aussi 42 ans . Depuis mes 16 ans ,j’ai fait le choix de ne pas avoir d’enfants et je ne le regrette absolument pas car nous ne sommes pas toutes faites pour la maternité pu alors la vie de couple . J’ai effectivement beaucoup de remarques négatives du genre tu veux pas d’enfants car tu veux garder la ligne et en général on me mets dans une case superficielle ce qui n’est bien évidemment pas mon cas car c’est un choix que j’ai fait y’a bien longtemps. J’estime que chacun devrait vivre sa vie librement selon ses choix.Profite en pour sortir et faire tout ce qui te plait sans contrainte car c’est l’un des plus grand avantages d’être célibataire sans enfant.Puis ne porte pas attention à ce que les gens pensent de ta vie . Sois toujours fiere de ta vie et de tes choix car c’est à la portée de n’importe d’avoir une compagne ou un compagnon mais le plus important pour moi ce n’est pas d’etre en couple mais d’etre heureuse dans mon couple mon célibat;) car moi je vis parfaitement mon célibat et je ne compte plus vivre ub couple…je suis plus pour le chacun chez soi et on dort ensemble de temps em temps . J’apprécie tellement ma tranquillité de mon chez moi .

      Le célibat est quelques choses que l’on aussi différemment je pense selon nos regions . Moi je vis à Paris et c’est plus commun et plus facile .

      Si tu as besoin d’en discuter n’hesite pas à me contacter avec plaisir

      Reply
      1. Nomel 2020/07/25 at 12:30

        Bonjour j’ai lu Ton Commentaire et j’ai Vraiment été touché… sincèrement j’aimerais enchanger avec toi

        Reply
  19. Certhia 2020/06/16 at 12:35

    J’ai l’impression que le site, le groupe FSE ne concerne que les femmes de moins de 50 ans. Est-ce vrai?

    Reply
    1. Mya 2020/07/04 at 9:23

      Bonjour ,
      Je pense que le site concerne surtout toutes les femmes à partir de 40 ans car c’est l’age ou rare sont celles qui auront un enfant. Je je pense pas qu’il est dédié uniquement au quadra sachant que perso j’estime que c’est important d’avoir l’avis des femmes de – de 40 et les +60 ands car malheureusement quelques soit notre age ,la femme subit la pression de la société depuis son plus jeune à 20 ans il faut avoir un fiancé,quand on est célibataire à 26 ans ( on est une catherinette)à 30 ans c’est tu devrais t’y mettre si tu ne veux pas que ça soit trop tard :/ alors j’estime que chaque nous avons toutes un avis différents selon notre age .

      Reply
  20. sylvie 2020/07/03 at 11:09

    Bonjour,
    J’ai 45 ans, je suis célibataire sans enfant. Je vis au Pays Basque, un société très axée famille. Je me sens un peu isolée et OVNI à certains moments. J’aimerais rencontrer des femmes sans enfant pour partager des moments, des discussions autour du sujet ou pas.
    Au plaisir,
    Sylvie

    Reply
    1. Mya 2020/07/04 at 9:27

      Bonjour Sylvie,

      J’espère que tu trouveras des personnes dans ta region avec qui échanger. J’habite Paris mais on peut toujours discuter ensemble si tu le souhaites.

      Reply
      1. dumas 2020/09/25 at 5:40

        Merci Mya c’est très gentil.

        Reply
    2. Nomel 2020/07/25 at 12:34

      Bonjour Sylvie je Viens de lire votre Commentaire et j’ai été touché à la lecture et je souhaite sincèrement échanger avec toi si possibles avec plaisir

      Reply
      1. dumas 2020/09/25 at 5:39

        Bonjour Nomel,

        Merci beaucoup pour ta réponse. Je viens de retourner sur ce site à l’instant. Je ne m’attendais pas à avoir des réponses.
        Je te donne mon adresse email: seds@hotmail.fr
        J’espère que tu verras cette réponse.
        A bientôt pour échanger avec plaisir 🙂

        Reply
  21. Paola 2020/08/13 at 6:15

    Bonjour,

    J’ai 43 ans et je suis en couple. Nous avons essayé la pma pendant 5 ans mais ça n’a pas fonctionné pour nous.
    J’ai du mal à faire le deuil, je ne trouve plus du sens à ce que je fais…et le pire c’est que je n’ai pas des amis où j habite à qui en parler.En plus dans mon couple ça va pas très bien à cause de ça et d’autres choses.
    Je vis à Lyon, je voudrais echanger avec des femmes comme moi ,mais je crois qu’il n’y a pas de groupe dans la région.

    Reply
    1. Nadia 2021/01/09 at 9:57

      Coucou Paola,
      Je suis de Lyon également et plus ou moins dans la même situation que toi. On pourrait échanger avec plaisir.
      Voici mon fb : Nadia Margot (en photo avec un petit chien) ou mon mail : lylalala.nm@gmail.com

      Reply
  22. Micheline 2020/09/20 at 1:23

    Bonjour,
    Je souhaiterais faire partie de votre groupe pour me sentir moins isolée dans cette situation car la pression sociale est bien réelle.
    Habitant à Genève, je me demande s’il existe une possibilité sur la Suisse romande.
    Les voyages et l’amitié forment ma motivation principale. Echanger intellectuellement et affectivement me ferait plaisir.
    Bien à vous toutes,

    Reply
    1. Fatou 2020/10/09 at 10:07

      Bonjour micheline je suis dans la mm situation

      Reply
  23. Nathalie Lamoureux 2020/11/14 at 5:28

    Bonjour,
    Je suis une de femme de 44 ans vivant dans le Pacifique Sud, dans l’archipel du Vanuatu. Je suis franco-vanuataise. Je n’ai pas eu d’enfants car malheureusement je n’ai pas trouvé la personne avec qui je me voyais partager la grande aventure de la « parentalité ». Plutôt si, je l’avais trouvé mais très vite réalisé qu’il n’était autre qu’un pervers narcissique, menteur, infidèle bref pas le partenaire ni papa idéal d’un futur bébé. 2 ans plus tard, je savoure la vie entourée de ma famille et amis. J’ai 1 neveu et 1 nièce que j’aime comme mes propres enfants. Et pour moi, le bonheur, c’est relatif. Pour être heureux, nous n’avons pas besoins de nous fondre dans le moule d’une société parfois archaïque. Je suis une femme métisse, financièrement indépendante vivant dans un pays où enfin la femme s’émancipe. Nous sommes des lionnes, et je n’ai aucune tristesse d’être une FSE.

    Reply
  24. Isabelle 2021/01/25 at 4:28

    Bonjour à toutes,
    J’habite à Bruxelles et j’ai 35 ans. Je vis très mal le confinement actuellement, d’autant plus que je vis seule, et sans enfants. La raison qui m’amène à écrire ici est que je ressens très fort la pression d’avoir des enfants (je voudrais vraiment en avoir et je sais que le temps passe). Néanmoins, je n’ai pas envie de me mettre en couple avec cette pression-là dans la tête. J’ai donc pris la décision récemment de ne pas trop y penser, mais ce n’est pas si facile que ça 🙂 De plus, je souffre énormément de voir dans mon entourage toutes ces femmes qui ont réussi à en avoir. Je suis bien sûre très heureuse pour elles, mais je n’arrive pas à parler de ma souffrance à mes amies ou à ma famille, car je me sens incomprise. Je souhaiterais donc pouvoir en discuter avec des femmes qui soient disponibles à aborder ce sujet, ou d’autres sujets pour le plaisir aussi 😉 Merci à vous!

    Reply
  25. Laury 2021/01/28 at 1:50

    C’est triste😢
    Je vous souhaite courage🙏.
    Pourtant, il y a des mères qui maltraitent leurs enfants.
    Cette vie est très étrange que certaines personnes souffrent parce qu’elles ne peuvent pas avoir d’enfants et d’autres ont abandonné leurs enfants.
    Je suis une jeune fille de 22 ans Cela fait des années
    que j’ai fini mes études classiques, je suis désolé de ne pas pouvoir aller
    à l’université.
    Ma mère m’a abandonnée quand j’avais 2 ans.
    ma grand-mère que j’était considérée comme une mère, malheureusement, elle est décédée ce mois-ci, ce qui fait 5 mois depuis sa mort😭.
    Je ne connais pas l’amour d’une mère ni d’un père.
    Je n’ai jamais été heureuse depuis ma naissance, je suis stressée et déprimée toujours de larmes et de solitude😢😭.
    Parfois j’ai envie de me suicider et je me demande toujours pourquoi je souffre autant?
    J’ai toujours voulu avoir une belle famille où être heureuse dommage que je n’ai pas la chance.
    Ce qui me rend pire, c’est quand je regarde les parents de mes amis comment ils sont bien traités et qu’ils sont heureux ensemble.
    Mon histoire est vraiment triste et longue.
    J’espère que vous tous qui n’a pas la chance d’avoir des enfants, ne vous inquiétez pas, peut-être c’est la volonté de DIEU.
    Prenez soin de nous alors ne soyez pas triste.
    je vous aime😍
    gros bisous à tous💋💋💋

    Reply
  26. isa 2021/05/14 at 9:53

    bonjour,
    je suis en couple et je n’ai pas eu d’enfants (cause maladie). je recherche des personnes qui sont dans mon cas. je suis en champagne (51). j’ ai 54 ans

    Reply
  27. Chantal 2021/09/08 at 2:35

    Bonjour
    Je m’appelle Chantal et j’ai 35 ans. J’ai essayé d’avoir un enfant depuis 6 ans avec un homme qui a déjà 2 enfants, et donc, qui ne comprend pas ma tristesse par rapport au fait de ne pas avoir les miens. J’avais commencé le processus pour la fertilité, mais je vais l’admettre, je ne suis pas assez forte psychologiquement parlant pour continuer… Ça me fait mal de l’admettre… J’aimerais discuter avec des femmes qui comprendront mon état… Est-ce qu’il y a un groupe sur la rive-nord de Montréal?

    Reply
  28. Myriam 2021/09/24 at 12:29

    Bonjour
    Je m’appelle Myriam, j’ai 54 ans. Je n’ai jamais vraiment eu de désir d’enfant. Disons que je ne concevait pas d’avoir un enfant seule. Ma vie sentimentale fut assez chaotique et lorsque j’ai rencontré l’homme qui fut l’homme de ma vie j’avais déjà 40 ans. Je m’étais donnée cette limite d’âge et comme lui non plus n’en voulait pas, nous avons construit notre amour sur ce schéma sans enfant et ce fut 12 belles années. Je l’ai malheureusement perdu. La vie est parfois cruelle et sans enfant, sans homme dans ma vie je me sens excessivement seule. Les mamans de mon âge ne parlent que de leurs enfants. Elles sont focalisées enfant. Je ne me sens pas intégrée à leur groupe de femme avec enfant. C’est très dur parfois. La solitude est une souffrance de tous les jours. Celle qui ont des enfants se rattachent à eux. Moi je n’ai personne. J’aimerais tant rencontrer des personnes qui vivent les mêmes choses pour enfin être comprise…

    Reply
  29. Pingback: Suis-je normale? | Femme Sans Enfant

  30. Ave 2022/09/22 at 5:44

    Bonjour,j’ai 46 ans et pas d’enfant malheureusement,
    J’ai beaucoup souffert de cela et mon couple en a pris un coup 😢

    J’aimerais rencontrer des gens dans cette même situation car ensemble on est plus forte …( balade , voyage )

    J’aimerais ouvrir une brasserie à thèmes…
    Pour rencontrer des femmes seules
    Sans enfants …pour pouvoir discuter , se ressourcer, partager , échanger ….enfin vous avez compris je suis bien seuleeeee

    Contacter moi si vous vous
    J’habite proche de coulommiers dans le 77
    😉

    Reply

Répondre à géraldine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.