Appel à participation à une étude sur les sans enfant par choix dans le monde du travail

Voici le message que j’ai  reçu via les médias sociaux de la part de la chercheuse:

Je suis enseignante-chercheuse en psychologie sociale à l’Université Paris Descartes. Je mène une recherche portant sur la vie professionnelle des personnes qui n’ont pas d’enfant. S’il existe de nombreuses recherches sur les obstacles professionnels rencontrés par les parents, très peu de travaux se sont intéressés aux biais à l’égard des femmes et hommes sans enfant et leurs conséquences sur les carrières. Si vous êtes sans enfant par choix, avez plus de 18 ans, et exercez actuellement une activité professionnelle, vous pouvez contribuer à ce projet en complétant ce questionnaire anonyme https://acsurvey.qualtrics.com/jfe/form/SV_1IaMeCe24D3H9Ix

Votre participation est précieuse. Merci d’avance et n’hésitez pas à diffuser autour de vous !

Dr Catherine Verniers

Université Paris Descartes


Vous voulez en savoir plus sur les femmes sans enfant et le monde du travail? Demandez dès maintenant ma conférence sur le sujet! 

(Visited 8 times, 1 visits today)

2 Comments

  1. PACE Micheline 2020/05/20 at 2:56

    Dans mon jeune âge, j’ai été discriminée à la question « avez-vous l’intention d’avoir des enfants, et donc de prendre un congé maternité dès la signature du contrat de travail et quand je répondais par la négative, on me rétorquais que ce n’était pas (non plus) normal. Au final, seules les personnes mariées ayant enfantées se voyaient régulariser leur statut professionnel alors que pour moi, il n’y avait rien ni le choix d’un temps partiel ou complet. Ubuesque et violent institutionnellement parlant!

    Reply
  2. ROMAIN Solange 2020/07/07 at 2:56

    Bonjour,
    Les circonstances de la vie n’ont pas donné la chance d’avoir « un enfant », vers mes 30 ans, j’ai toujours voulu trouver le bon père pour avoir un enfant, venant d’une famille conflictuelle et d’un père absent, je souhaitais le » meilleur » malheureusement être honnête et avoir de bonne intention ne paye pas, au fil du temps, ma plus grande relation a duré 8 ans avec un homme qui ne souhaitait pas d’enfant pour mille et un raison selon lui, mais j’ai cru qui il aurait changé d’avis mais en vain, cela a été la rupture. Après de petite relation en petite relation, pas de bébé à l’horizon, j’ai eu mes 46 ans, célibataire sans enfant et peu d’amis, j’espère pas ce mail, que je pourrais échanger avec d’autres femmes comme moi, je vis dans la région bordelaise.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.