Comment mieux vivre la fête des mères

Saviez-vous que la Fêtes des Mères peut représenter un moment particulièrement difficile à vivre pour les femmes sans enfants par choix ou par circonstances de la vie? J’en ai d’ailleurs parlé lors d’une entrevue donnée à La Presse + en 2018. 

En effet, c’est une période de l’année qui peut raviver la souffrance d’être sans enfant en nous faisant sentir exclues. Certaines d’entre nous, ayant perdu leur mère trop tôt, peuvent se sentir envahies d’une grande tristesse. D’autre femmes, ayant rompu les liens avec leur mère pour des raisons diverses, peuvent ressentir une certaine amertume à l’approche de cette fête.

Il est toutefois possible de se préparer psychologiquement et émotionnellement pour arriver à réagir plus adéquatement aux commentaires et questions de collègues, d’amis ou de membres de la famille.

Voici quelques moyens d’y parvenir :

a)Focalisez votre attention sur vos parents ou vos grands- parents.

Profitez de cette journée pour visiter vos parents et grands-parents. Passez une journée agréable en leur compagnie. Si une réunion familiale réunissant familles et enfants est prévue, prévoyez un autre moment pour rendre visite à vos proches.

b)Évitez les endroits et événements potentiellement troublants.

Certains restaurants et magasins organisent des événements spéciaux pour souligner la Fête des Mères. Il est peut-être préférable d’éviter ces endroits lors de cette journée.

c)Pensez à vous joindre à un groupe de soutien.

Femme sans enfant a créé pour vous des groupes à Montréal, Paris, Bordeaux

Cela constitue une façon de briser l’isolement et de partager vos états d’âmes avec des gens qui vivent une situation similaire.

d)Planifiez une activité agréable.

Prévoyez avec votre conjoint ou avec une amie une activité qui vous plaît et qui vous procure joie et bonheur : aller au cinéma, faire une randonnée, etc.

Enfin, sachez que vous n’êtes pas seule dans votre situation. Je suis de tout coeur avec vous.

J’espère que ces mots sauront vous éclairer et vous aider à mieux vivre cette journée!

Catherine-Emmanuelle

Vous avez besoin d’accompagnement en thérapie?

Contactez-moi à cedelisletra@hotmail.com

30 premières minutes gratuites!

Traduit de l’anglais :

Coping with Mother’s Day and Father’s Day , Resolve : National Infertility Association.

(Visited 14 times, 1 visits today)

5 Comments

  1. Carine 2014/05/20 at 8:56

    Bonjour,

    Je suis tombée par hasard sur votre site. Je n’ai pas encore tout parcouru mais quelques pistes de réflexion m’ont intéressées. Je suis moi même agée de 41 ans et vit avec mon compagnon depuis 4 ans qui ne souhaite pas d’enfant. Jusque là, je n’y pensais pas tellement mais depuis peu, je réalise que je n’aurai pas d’enfant et cela devient difficile à accepter. J’ai regardé la liste de livres dont vous parliez mais je suis un peu perdue dans mon choix. Avez vous une suggestion de livre le plus adapté à mon cas ? Merci de votre aide.
    Carine

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/05/27 at 10:06

      Bonjour Carine!

      Je suis heureuse de pouvoir vous compter parmi mes nouvelles lectrices.

      Je vous propose les livres suivants pour pousser votre réflexion:

      1-Un bébé ou non?

      2- Des enfants, en avoir ou pas.

      Vous trouverez ces deux titres dans ma boutique.

      Bonne réflexion et surtout, n’hésitez pas à me contacter pour me poser d’autres questions.

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  2. CARINE 2014/06/02 at 2:59

    Merci de votre réponse. Je continue à feuilleter votre blog avec grand interet.

    Reply
  3. Amélie 2018/05/03 at 4:16

    Merci pour vos conseils et pour vos bonnes pensées ! 😉

    Reply
  4. Pingback: J’ai survécu… – Ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.