Entrevue 4: Une femme belge de 37 ans se confie.

Voici le fruit d’un nouvel entretien que j’ai eu avec une femme belge de 37 ans sans enfant par choix.

1-Quel est votre parcours de vie ?

Mes parents se sont divorcés pendant ma petite enfance. J’ai une sœur beaucoup plus âgée que moi.

J’ai toujours entretenu une relation très conflictuelle avec ma mère qui m’a conçue tardivement dans sa vie dans le but de garder un mari qui s’éloignait.

Après son divorce, m’a mère m’en a voulu. Mes relations familiales sont devenues très froides, limitées au strict minimum.

Je suis vite devenue très indépendante. J’ai eu la chance de rencontrer mon mari avec qui je suis mariée depuis plus de 10 ans et j’en suis très heureuse. Lui non plus ne souhaite pas avoir d’enfant.

 

2-Est-ce que vous pensiez, quand vous étiez petite,  avoir des enfants un jour ?

Non, je n’ai jamais eu l’instinct maternel. Quand je jouais à  la poupée, ce n’était pas en rêvant d’avoir un jour un bébé à moi. C’était plutôt pour jouer avec mes amies.

 

3- Est-ce que les enfants sont présents dans votre vie ?

Non.

 

4-Quelle place occupe dans votre vie :

La famille :

Je n’ai plus de contact avec ma famille qui était trop toxique pour moi.

Les amis :

J’ai beaucoup de contacts avec mes amis proches (sorties, vacances, discussions au téléphone).

Le travail :

Il occupe actuellement une place trop importante. Je suis à revoir cela à la baisse.

 

5-Quel est, selon vous, la place et le rôle d’une femme sans enfant dans la société?

Ni plus ni moins que celle d’une femme avec enfant. L’une comme l’autre a le droit de s’épanouir selon ses désirs.

 

6- Avez-vous eu à faire le deuil :

De porter un enfant ? : Non.

D’être mère ? :

Je me suis demandée pourquoi je n’avais pas le désir d’être mère. J’en suis arrivée à la conclusion que je n’avais pas cette mission dans la vie. Avoir un enfant représente plus une contrainte qu’un bonheur pour moi.

D’avoir une famille ?:

J’ai une famille, sans enfants, mais avec un mari que j’aime et des amis que j’ai choisis.

 

7 –Quelle femme vous inspire ou est votre modèle ?

J’admire beaucoup tout d’abord Louise Bourgeois qui à travers son art, a su transformer son grain de folie en force créatrice.

Ensuite, Simone de Beauvoir , qui tout au long de sa vie, a choisi un chemin non conventionnel à une époque où c’était loin d’être facile.

Enfin, Aung San Suu Kyi et Hillary Clinton : deux femmes qui à leur manière, ont toujours eu l’espoir d’atteindre les buts qu’elles s’étaient fixés.