6 femmes célibataires sans enfant à Noël: réalités et stratégies.

J’ai voulu savoir comment quelques lectrices et amies célibataires et sans enfant entrevoyaient la période des fêtes.

Je désirais voir si cette période de l’année représentait un moment difficile pour elles. Si oui, j’étais curieuse de partager leurs stratégies concrètes pour y survivre!

Voici en vrac les témoignages de :

Nadine, 39 ans, technicienne en personnel

Joséphine, 40 ans, étudiante.

Josée, 41 ans, professeur de piano.

Stéphanie, 42 ans, enseignante au secondaire.

Julie, 40 ans, enseignante au primaire.

Mélanie, 47 ans, conseillère en réadaptation

 

1-Est-ce que le temps des fêtes est un moment difficile pour vous?

 

“…Non, ce n’est pas un moment difficile pour moi. Habituellement, j’arrive au temps des fêtes brûlée et j’ai deux semaines de vacances, donc plein de temps juste pour moi !J’ADORE le temps des Fêtes !C’est un moment que je prends pour faire plein de petites gâteries pour ceux que j’aime. L’arrivée de la nouvelle année me rend plus émotive. J’en profite pour passer du temps seule. La raison pour laquelle le temps des fêtes me rend triste dernièrement, ce n’est pas à cause des enfants que je n’ai pas, mais plutôt parce que  je pense à mes parents qui vieillissent…Ma mère ça va, mais mon père est plus vieux… J’ai souvent envie de pleurer en pensant aux Noël que je passerai sans eux,..” Nadine, 39 ans

“…Noël va être particulièrement pénible cette année pour plusieurs raisons.  Premièrement ce sera le premier Noël avec mon diagnostic de sclérose en plaques. Je ne suis pas certaine à l’avance si je pourrai fêter car je suis fatiguée tôt le soir. Aussi, cela fait mon 7ème Noël sans les personnes que j’aime le plus au monde: mon neveu et ma nièce. J’évite de fêter Noël avec des amies car cela ne panse pas la blessure et souvent cela me rappelle que je suis seule (célibataire) Je n’aime pas le côté mercantile de Noël. En revanche j’aime passer le jour de l’an avec des amies.  Comme ce n’est pas une fête religieuse,  on peut fêter le nouvel an avec n’importe qui, quelque soit la religion….” Joséphine, 40 ans

 

“… Non ce n’est pas un temps difficile. Je suis contente de profiter de vacances et d’avoir du temps pour m’adonner à mes loisirs. Le célibat m’a un peu pesé autrefois, mais j’ai compris à quel point c’est un beau cadeau d’être seule et de pouvoir travailler à son épanouissement personnel…”Josée, 40 ans

 

 “… Absolument! J’aurais mieux aimé filer dans le sud. Voir des couples heureux et super amoureux… BEURK! De plus, j’ai un côté assez “Grinch”…” -Stéphanie, 38 ans.

 

-“…Oui. C’est surtout le fait d’être célibataire que je trouve pénible. Je déteste me faire demander: “.. Où est ton amoureux? As-tu fait des rencontres? Je ne comprends pas pourquoi tu ne rencontres pas LE bon!…” -Julie, 40 ans.

 

“…Oui, c’est une période souvent difficile les fêtes pour moi…”Mélanie, 47 ans

 

2 -Alors quelles sont vos stratégies pour mieux traverser cette période?

 

“…Comme ce n’est pas un moment triste pour moi, je n’ai pas besoin vraiment de stratégies. J’ai toutefois un “rituel”. Comme je termine le boulot à midi, je vais me faire masser en après-midi.  Donc, je commence toujours mon congé des fêtes en prenant soin de moi…” Nadine, 38 ans

 

“… Faire du bénévolat cette année la journée du 25 décembre …“. Joséphine, 40 ans

 

“…Je passe du temps avec ma famille et comme j’ai un neveu et une nièce, ça me permet de vivre un beau temps des fêtes en ayant des moments magiques comme on avait autrefois lorsqu’on était enfant. Je m’adonne à la lecture (tellement de livres non terminés sur ma table de chevet), à la marche et d’autres activités relaxantes qui me font du bien…” Josée, 41 ans

 

-“…Me rappeler que j’ai de la chance d’avoir une belle famille et de bons amis. Cette année, j’ai envie de faire du bénévolat auprès des personnes nécessiteuses ou âgées. Habituellement, j’aime bien aussi regarder une excellente série en rafale durant le temps des fêtes…”- Stéphanie, 42 ans.

 

-“…Faire de la course à pied à l’extérieur avec mon club de course. Lire en prenant un bon chocolat chaud ou  écouter des ” films de fille”! Sortir prendre un verre avec des amies célibataires sans enfant. Magasiner des produits de beauté et prendre soin de moi…”- Julie, 40 ans.

 

“…J’aime me rassembler avec mes proches pour faire de la bouffe bien grasse, décorer des biscuits de Noël et magasiner des trucs pour faire de l’artisanat et des décorations de Noël. Cette année, je pars en voyage. J’ai plus le goût que d’habitude de fêter Noël. Mais si ce n’était pas le cas, je crois que j’irais dans le Sud ou à un endroit où il n’y a pas de neige pour me sentir moins plongée dans Noël. J’appliquerais donc l’évitement! Mélanie, 47 ans

 

Vous êtes sans enfants par circonstances et  cherchez une lecture pour vous aider à mieux traverser le temps des fêtes ? Je vous recommande The Holiday Companion de Lisa Manterfield, créatrice du site “Life without Baby”. 

Vous habitez la région de Québec et avez envie de rencontrer des FSE? Joignez-vous à nous pour notre brunch le 27 décembre à St-Foy. Inscrivez-vous ici!

 

Enfin ,voici des liens regroupant des activités à faire durant le temps des fêtes dans plusieurs pays de la francophonie:

Vous y trouverez peut-être un peu d’inspiration.

Quoi faire à Montréal

Quoi faire à Québec

Quoi faire à Paris

Quoi faire en Belgique

Quoi faire en Suisse

 

Merci pour ce partage, mesdames et Joyeux Noël malgré tout!

 

Catherine-Emmanuelle xo