Voici un message écrit par Myrianne Bolduc, une lectrice de femmesansenfant.com, sur sa page Facebook.   Elle l’a écrit en se remémorant  comment elle se sentait dans ses premières années d’infertilité  versus maintenant. Elle n’a pu s’empêcher d’avoir une pensée pour son amie qui débute ces jours-ci le long processus des traitements de fertilité.

Merci Myrianne du partage! 

Catherine-Emmanuelle xo


Je pense à toi…

En fin de semaine, ce sera la Fête des mères.

Une année de plus à la vivre à titre de femme sans enfant, ou infertile. Une façon, bien sournoise, de me rappeler ma situation…

Un moment doux-amer.

Une fête que j’apprends à apprivoiser, à définir à ma manière. Une fête qui devrait souligner, en fait, les femmes importantes et impliquées dans la vie des enfants… qui font une différence.

Je me considère comme une maman… de cœur.

Je suis choyée. J’ai 6 neveux-nièces et 1 filleul, tous et toutes exceptionnel(le)s. Ils m’apprennent au quotidien à être une maman de cœur à leur façon. À apprécier chaque petits moments passés à leur côté. Constater leurs réussites, être présente dans les moments qui comptent.

Prendre une toute petite place, mais prendre ma place.

J’aimerais te dire, à toi mon amie, qui vit cette situation pour la première, la cinquième ou la dixième fois…, qui verra passer les post des mamans, des enfants, des papas, soulignant cette fête sur ton profil Facebook et qui aura de la peine:

Je pense à toi.

Tu es une femme admirable et à ta façon.

Tu es, toi aussi, une maman de cœur.

Myrianne Bolduc, fse par circonstances de la vie


Pour en connaître un peu plus sur l’histoire de Myrianne…