Je t’écris pour que tu saches

À la jeune fille que j’étais,

Je t’écris pour que tu saches que tu as la force de passer à travers toutes les épreuves que la vie mettra sur ton chemin.

Déjà maintenant, dans ta courte vie, tu as vécu la mort de ta mère, ton adoption par tes grands-parents, l’alcoolisme de ton père et le silence de ta famille par rapport à ton histoire. Rassure-toi, à l’âge adulte, tu auras la force de chercher toi-même les réponses à tes questions.

Tu exerceras un métier que tu aimes,  le graphisme, celui que tu as choisi durant ton enfance!

Plus tard, tu rencontreras ton mari et vous voudrez fondez une famille. Ce projet sera difficile. Une ménopause précoce t’en empêchera. Tu te tourneras vers l’adoption en banque mixte. Tout d’abord, tu seras famille d’accueil. Avant de débuter ce projet, tu feras tellement de recherche pour accompagner ce futur enfant, cela te sera énormément bénéfique, tu te reconnaîtras, tu comprendras mieux ton enfance et ton vécu. Lorsque tu accueilleras cette petite fille de 3 ans, tu le feras avec empathie et respect pour sa famille. Plus tard elle partira mais maintenant, deux ans après son départ, tu continueras à la voir de temps en temps.

Son départ sera difficile, le rêve d’être maman sera abandonné mais tu t’en sortiras grandie, plus empathique et tu prendras soin de toi. Le deuil de la maternité reste présent: il revient de temps en temps.

Encore aujourd’hui tu chercheras comment l’apaiser mais tu trouveras.

Mélanie


Pour voir tout le contenu en anglais de la World Childless Week, visitez le worldchildlessweek.net

Vous vivez difficilement avec votre vécu sans enfant? Découvrez comment je peux vous aider 

(Visited 124 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.