Vivre le deuil périnatal et poursuivre sa vie sans enfant.

Peut-être l’ignorez-vous mais le mois d’octobre est marqué par la Journée Mondiale de Sensibilisation au Deuil Périnatal qui aura  le 15 octobre.

J’aimerais profiter de ce moment pour souligner, par le billet de cette entrevue qui a été la plus consultée sur mon site, cette journée marquante. Je vous présente donc l’histoire d’Annie Dumont, une femme forte d’une résilience peu commune. Annie a perdu deux enfants. Elle nous explique, dans ce témoignage, comment elle a vécu ce double deuil de la maternité et de quelle manière elle poursuit sa vie avec son conjoint, sans enfant.

Vous désirez traverser ce moment difficile en compagnie de gens qui ont vécu la même chose que vous? Voici des groupes, événement et ressources au Québec qui peuvent vous aider.

Rassemblements

13 octobre

Montréal ( Marche lumineuse)

Trois-Rivières ( Fêtes des anges)

Québec (Fête des Anges)

14 octobre

Nouveau -Brunswick 

21 octobre

Gatineau ( Cérémonie des anges)

 

Livres

Les rêves envolés

Nos petits anges au paradis

Spécialiste, accompagnante et formatrice en deuil périnatal:

Manon Cyr, infirmière

Photographes spécialisé en deuil périnatal

Portraits d’étincelles

Documentaire

Revenir les bras vides

Avec vous en pensées…

Catherine-Emmanuelle xo

 

 

 

(Visited 1 times, 1 visits today)

15 Comments

  1. julia 2014/10/09 at 10:29

    Merci pour se beau témoignage , je me reconnais bcp en travers ton histoire et ton vecu .

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/10/15 at 5:26

      Merci de prendre le temps de m’écrire, Julia. C’est pour aider des femmes comme vous que je fais ce genre d’entrevue. Je suis de tout coeur avec vous.

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  2. elise 2014/10/09 at 4:24

    la perte d’un bébé pour une femme infertile est plus que tragique, la perte est double, un bébé et possiblement la seule chance d’etre mere… jai serré les dents plus dune fois en lisant le dernier chapitre de la plupart des livres en deuil perinatal :  » se preparer à la grosesse suivante »…
    Il est grand temps qu’il y ait un support aux femmes qui doivent faire le deuil de la maternité….
    Merci!

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/10/15 at 5:29

      Je vraiment en accord avec votre commentaire, Élise. Il y a encore beaucoup de tabous autour de ce sujet et je crois qu’il est temps de prendre parole ouvertement même si cela peut être douloureux. Je félicite Annie Dumont d’avoir eu ce courage.Merci d’avoir pris le temps de m’écrire!
      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  3. artemise 2014/10/14 at 1:02

    Merci pour ce témoignage très poignant qui permet de voir que nous ne sommes pas seules à traverser parfois ce double deuil : celui de l’enfant qui n’est pas là aujourd’hui suite à son décès et celui de pouvoir un jour être mère…

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/10/15 at 5:31

      Bonsoir Artemise,
      Touchée de voir que vous vous sentez moins seule… C’est vraiment un des objectifs premiers de mon blogue. Merci de me lire fidèlement 😉
      À bientôt!
      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  4. Pingback: Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal | artemise aura tout essayé ou presque…

  5. Valerie 2015/06/24 at 10:40

    Merci,merci…Ayant moi-même perdu mes deux garçons suite à une maladie génétique (1chance sur 4 de re vivre cela a chaque grossesse), je me sens terriblement débousselée face a mes choix futurs.. La vie sans enfants me fait peur…et de voir des gens qui font ce choix me donne espoir…merci

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2015/06/30 at 9:16

      Chère Valérie,

      Je suis heureuse que vous ayez trouvé du réconfort au coeur de cette entrevue donnée courageusement par cette femme faisant preuve d’une immense résilience.

      J’espère avoir la chance de vous lire de nouveau et qui sait, peut-être de vous rencontrer?

      Avec toute ma compassion,

      Catherine-Emmanuelle xo

      Reply
  6. Claire S 2015/11/01 at 9:54

    Bonjour,
    Aujourd’hui, j’étais dans un jour sans… Merci pour ces témoignages. Moi j’ai perdu mon 1er bébé 2 jours après la naissance à 25semaines le 28/10/2010 et mon 2e bébé est mort à la naissance a 23 semaines le 26/07/2015. En plus j’ai eu du mal à tomber enceinte ces deux fois suite à une malformation utérine qui a été « réparé » mais ça n’a pas été suffisant pour le 2e hélas.
    Le choix n’est pas définitif mais on ne veut pas revivre ça donc il est possible qu’on reste sans enfants et cela me travaille beaucoup. j’ai accouché le 26/07/15 donc c’est encore très récent et ça me fait du bien de voir que des personnes ont fait le choix d’arrêter car dans cette société avec tous les miracles médicaux il faut essayer jusqu’au bout si il existe un espoir il faut continuer… Il faut un enfant à tout prix! Faire le deuil de la famille qu’on voulait c’est aussi très dure donc seul le temps permettra d’adoucir les blessures.
    Bon courage à toutes et tous (pour nos hommes qui sont là aussi) car chaque cas est différent mais on souffre autant.

    Reply
  7. Lorraine 2017/10/23 at 2:36

    Je viens de découvrir ce message. Qu’il m’a fait du bien ! J’ai perdu mon fils en 2011. Sans autre enfant je viens d’apprendre que je n’en aurai certainement pas d’autres. Je suis perdue et je cherche des voies, des inspirations pour croire qu’une femme peut s’épanouir sans enfants. Ses derniers mots sur les deuils au quotidien sont tellement criant et méconnus. Préparant actuellement une jolie fête pour les 90ans de ma grand-mère, je me rends compte que je ne serai jamais grand-mère, je ne vivrai jamais cela. C’est un exemple mais je trouve que dans notre société, c’est difficile de se projeter dans une vie sans enfants alors merci, merci de nous montrer que d’autres y arrive, ça donne de l’espoir. Je vous embrasse de l’autre côté de l’Atlantique 😉

    Reply
  8. Mélanie A 2018/10/26 at 10:44

    Bonjour, je viens de découvrir votre site et je tenais juste à vous dire:’MERCI’
    J’ai 36 ans et tout comme vous je n’aurais jamais d’enfant. Ça me fait chaud au coeur de voir qu’il y a des personnes qui font bouger les choses. Milles merci

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2018/10/31 at 9:01

      Chère Mélanie,

      Merci sincèrement d’avoir pris le temps de m’écrire ces quelques lignes.

      Je m’implique dans ce projet de tout mon coeur depuis 2012.

      Je suis heureuse qu’il vous rejoigne:-)

      Au plaisir d’échanger avec vous!

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  9. Pingback: Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal – artemise aura tout essayé ou presque : du deuil de la maternité à l'ablation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.