Longue vie au blogue « Femme sans enfant »!

Photo par: Catherine-Emmannuelle Delisle

 

Je connais personnellement Catherine-Emmanuelle puisque nous avons chanté dans le même ensemble vocal depuis maintenant plusieurs années.Je suis très fière de voir tout le succès que remporte son blogue Femme sans enfant.

Étant âgée de 34 ans et sans enfant par circonstances de la vie, son blogue m’a permis de constater qu’il était possible d’avoir une très belle vie et de s’épanouir sans être mère. De plus, il me permet de réaliser que je ne suis pas la seule à vivre cette réalité. Ces entrevues qu’elle mène avec brio sont toujours pertinentes et intéressantes. Je remercie toutes ces femmes qui ont eu la générosité de contribuer à ce blogue! Vous êtes toutes très inspirantes!

 

Longue vie au blogue Femme sans enfant!

 

Julie Turcotte

 

 

(Visited 19 times, 1 visits today)

12 Comments

  1. Barbara 2014/01/01 at 3:02

    J’ai 57 ans et je suis joyeuse d’etre sans enfant! Il y a plusieurs raisons pour ma joie. D’abord, il y a trop d’etres humains sur la terre, une planete en train d’etre detruite par surconsommation. Vaut mieux de ne pas en ajouter…. Ensuite, mes amis et amies avec enfants ont, la plupart du temps, de graves problemes avec leur progeniture… drogues, crime, maladie mentales, etc…. Vaut mieux d’en eviter ce cauchemar… Ensuite, mes amis et amies qui sont maries ont, la plupart du temps, des mariages malheureux. Vaut mieux d’eviter ce cauchemar aussi….. Ensuite, je suis americaine, et les etats-unis, c’est un pays en train de se detruire, de tomber, eventuellement, en faillite totale. Vaut mieux de ne pas laisser mes enfants faire face a ce cauchemar. Ensuite, la plupart des parents neglige leurs enfants. Il faut etudier pour obtenir un permis de conduire, mais tout le monde peut devenir une mere ou un pere, sans avoir la moindre interet d’etre une bonne mere ou pere. Dans mons travail, je vois des enfants negliges, abuses sans cesse tout les jours. C’est terrible d’etre un enfant neglige…. Vaut mieux de ne pas le faire. Alors, je suis vraiment tres contente que je n’ai pas d’enfants!

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/01/21 at 8:19

      Merci de partager votre opinion simplement. Vous semblez assumer pleinement votre choix et c’est encourageant et inspirant.

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  2. Sophie 2014/04/29 at 8:08

    Comment te dire merci? Trouver un site osant aborder ce sujet est presque inespéré! Je suis une femme sans enfant de 42 ans. J’ai choisi il y a plusieurs années de ne pas en avoir. Mais avec le temps, la majorité des gens sont devenus parents. Les discours sur le regrets de ne pas être mère sont devenus plus fréquents et plus insistants. Tellement fréquents, que j’en suis même venue à me demander si j’avais fait le bon choix,si je ne m’étais pas trompée. Je me suis remise en question en me disant que la vie sans enfants devait être bien fade et sans saveur. Que le vrai bonheur est avec eux. Sans eux pas de salut! En bref,je me suis rendu malheureuse. Mon choix de départ était le bon pour moi. J’aime les enfants, mais je n’en veux pas à moi, point à la ligne! D’autre forme de bonheur existe, d’autre façon de vivre également. Le problème est que ce n’est représenté nulle part! Dans les téléromans, les médias nous sommes totalement invisibles. C’est pourquoi ton blog est un vent de fraîcheur pour moi! On existe et on peut être heureuses peut importe notre choix ou les circonstances de la vie! Merci beaucoup xx

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/04/30 at 1:18

      Chère Sophie,

      Merci pour ces mots de soutien qui me touchent droit au coeur…

      Je souhaite aussi contribuer à faire apparaître les femmes sans enfant dans les médias. Je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule à constater notre absence…

      Surveillez bien mon blogue car dès demain matin, je diffuserai le premier billet de ma nouvelle collaboratrice. Elle est sans enfant par choix, tout comme vous!

      Enfin, merci de me suivre et au plaisir de vous connaître davantage. Etes-vous une résidente du Québec?

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
      1. Simard Manon 2014/05/30 at 7:44

        J’aimerais faire un témoignage pour dire que oui on peut vivre sans enfant quand la vie en a décidé autrement. Je suis une femme de 55 ans qui a appris à vivre sans enfant et j’aimerais témoigner pour aider les femmes qui devront vivre toute leur vie sans jamais avoir eu la joie d’avoir un enfant!

        Reply
        1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/05/31 at 6:52

          Bonjour Manon!

          J’accueillerai votre témoignage avec grand bonheur.Nous pouvons réaliser ensemble une entrevue par Skype que j’enregistrerai et diffuserai par la suite sur mon blogue. Je suis aussi disponible cette semaine pour réaliser le tout avec vous. Nous pouvons, si vous le désirez, poursuivre notre conversation en privé par l’intermédiaire de mon adresse courriel: info@femmesansenfant.com ou cedelisle@femmesansenfant.com

          À très bientôt et merci!

          Catherine-Emmanuelle

  3. Sophie 2014/04/30 at 8:58

    Bonjour Catherine-Emmanuelle,

    Je lirai avec plaisir le blogue de votre collaboratrice mystère! Pour répondre à votre question, effectivement, j’habite bien au Québec dans la région de Montréal.
    Votre démarche touche beaucoup de monde et c’est vraiment super! Et surtout, hônnetement, ça fait tellement de bien! Je crois que sans le vouloir on recherche tous un peu quelqu’un qui verbalise notre réalité, qui la rend tangible et vivante.
    C’est pourquoi il faut continuer et surtout ne pas lâcher. C’est en s’entraidant qu’on trouve les meilleures solutions,n’est-ce pas? 😉

    Au plaisir de vous connaître d’avantage également!

    Sophie

    Reply
  4. nancy lambert 2014/05/30 at 10:53

    Bonsoir Catherine-Emmanuelle,

    Je vous ai entendu ce soir à l’émission de Denis Lévesque, je voudrais vous remercier pour votre témoignage. Vous avez su exprimer avec tellement de clarté et d’authenticité quelques facettes du deuil que nous vivons,cela m’a fait comme un baume. Je n’avais pas encore entendu une femme témoigner ainsi et cela rejoint en grande partie mon vécu.
    Bonne route dans votre démarche !

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/05/31 at 6:37

      Chère Nancy,

      Merci grandement de m’écrire ces quelques lignes. Je suis touchée et émue.

      Le deuil d’enfanter est une trajectoire douloureuse, certe, mais il faut saisir cette occasion de faire face à soi -même pour mieux connaître ses forces et faiblesses. Je tente de faire entendre la voix de ces femmes qui souffrent en silence mais qui aussi se réalisent malgré tout, comme moi! 😉 Merci de vos encouragements et bonne route à vous aussi.

      Reply
  5. Nathalie 2014/07/09 at 1:04

    Bonjour à vous toutes,
    Certains nous envient… « S il fallait recommencer, je ne les aurais pas faits ! » Hummmm que ça m horripilais… Mais ça ne m horripile plus. 44 ans, chef d entreprise, vie sociale épanouie, grande blonde drôle et un soupçon intelligente… La maman idéale mais depuis quelques années La belle mère idéale. Je me surnomme la « reine des fausses couches » peut être pour ne pas sombrer dans le désarroi de ne pas avoir enfanté. Aucun médecin de comprend la raison alors je n ai de cesse de me dire que c est le destin. Si encore adopter était aisé !!! Si parmi vous, quelqu un à un bon tuyau je le saisis et ne le lâche pas. Ce n est pas évident une vie sans enfant.. On se sent parfois anormale (pour ma part) et on pense à ses hypothétiques descendants. Je n ai rien créée, le plus tard possible quand je partirai je me demande si je laisserais une trace, c est plutôt ça qui me plombe parfois le moral. Je trouve le blog très salutaire, on met trop souvent en avant les mamans de 3 enfants mais celles qui en crèveraient d envie mais ne le peuvent pas, on les délaisse comme elles se sentent délaissées par leur ange gardien qui aurait pu réaliser leur rêve.
    Ce n est pas une tare, ni un fardeau. C est la vie ! Alors essayons de donner plus à ceux qui nous sont chers et surtout inutile de s en prendre à pierre Paul Jacques, c est la vie, c est notre vie !
    Je vous souhaite à chacune de combler ce petit manque. En prenant la vie avec philosophie, en donnant avant de recevoir je pense que chacune d entre nous sera comblée.
    La vie réserve des surprises…
    Bon courage à toutes
    Nous ne sommes ni des parias ni des anormales… Nous sommes des femme sans enfants !
    À bientôt
    Nathalie

    Reply
    1. Catherine-Emmanuelle Delisle 2014/08/11 at 11:54

      Chère Nathalie!

      Merci pour ces paroles remplies d’espoir malgré les questionnements existentiels qui vous affligent parfois. Les femmes sans enfant jouent un rôle très important dans la société: elles aident leurs proches, sont des bénévoles, des travailleuses et j’en passe.

      Il faut arriver à accepter ce rôle inattendu et à en jouir à fond!

      Merci Nathalie!

      Catherine-Emmanuelle

      Reply
  6. Marie-Eve 2014/11/21 at 11:15

    Bonsoir Catherine-Emmanuelle,

    Malgré que je ne sois pas femme sans enfant, j’avais tout de même envie de t’exprimer à quel point ton blog me fait aussi du bien. Déjà maman, j’ai appris des médecins, après de longs essais pour un autre enfant que pour moi, procréer naturellement avait été un vrai miracle. Après des traitements de fertilité qui épuisent le couple, le moral et l’équilibre, j’amorce tout juste le deuil d’un autre enfant. Je me sens interpellée par plusieurs de tes textes et entrevues. Merci pour ta belle initiative, ton site m’inspire et me fait du bien. Tu donnes place à celles qui en avaient si peu. Bravo!!

    Marie-Eve

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.